Skip to main content

Au sein de la Maison Masse, nous tenons à respecter le rythme des saisons suivi par les élevages. C’est pourquoi nous proposons des agneaux qui viennent de différentes régions selon les saisons.

L'agneau du Bourbonnais

L’agneau du Bourbonnais

Le terroir

Le Bourbonnais, au Nord de l’Auvergne, est une terre traditionnelle d’élevage. La grande variété, la richesse de ses espaces et la clémence du climat offrent aux animaux une alimentation de qualité. Cette région forme l’une des plus vastes prairies naturelles de France. L’élevage traditionnel favorise la mise en herbe, quand les conditions climatiques le permettent. L’alimentation de l’agneau est essentiellement végétale, basée sur le pâturage, composé de luzerne ou de fourrage lorsqu’il est en bergerie.

Les éleveurs

Ces personnes sont passionnées, respectueuses de l’environnement et de l’animal et perpétuent une tradition ancestrale. Elles sont une centaine habilitées à produire des agneaux IGP du Bourbonnais possédant de petites exploitations. Elles se sont unies pour produire et commercialiser des produits de qualité bénéficiant d’appellations.

Les conditions d’élevage : Agneau du Bourbonnais Label Rouge depuis 1990 et IGP depuis 1996

Agneau du Bourbonnais IGP LR

Ces agneaux sont élevés sous la mère un minimum de 60 jours. Ils sont nourris au lait maternel et peuvent consommer en complément des céréales et de la luzerne.
Abattus entre 90 à 120 jours, leur poids de carcasse est réglementé entre 14 et 23 kg.
Leur état d’engraissement est contrôlé, le grain de la viande soigné en permanence.
Les carcasses sont sélectionnées en fonction de leur conformation et de leur état d’engraissement.

La viande d’agneau du Bourbonnais

Carrés d'agneau du Bourbonnais

Sa texture fine et compacte retient les jus à la cuisson. Son goût est subtil, au léger parfum de noisettes. Régalez-vous de sa viande tendre et savoureuse.


L'agneau Basque

L’agneau de lait du Pays Basque

Le terroir

Le Pays Basque, vallonné, aux sols diversifiés, ne permet pas les cultures végétales ou de céréales. C’est pourquoi de tout temps, paysannes et paysans des Pyrénées Atlantiques se sont tournés vers l’élevage pour valoriser leur territoire sur de petites exploitations traditionnelles.
AXURIA revendique ses racines régionales jusque dans son propre nom qui signifie agneau de lait en basque. L’élevage des agneaux s’effectue dans le respect de traditions ancestrales, au cœur d’un cadre exceptionnel entre montagnes pyrénéennes et vallées basques.

Les éleveurs

La coopérative AXURIA est implantée au coeur du Pays Basque et regroupe 300 éleveurs d’agneaux de lait des Pyrénées et de vaches blondes d’Aquitaine et limousines.

Les conditions d’élevage : IGP Agneau de lait des Pyrénées de la vallée de la Soule Label Rouge

Agneau de lait des Pyrénées

Les agneaux sont nés et élevés sur une seule exploitation et nourris sous la mère durant un minimum de 45 jours au lait maternel. Leur alimentation est complétée par l’herbe issue des pâturages. Aucune nourriture complémentaire, aucun traitement et aucun antibiotique ne sont octroyés.

Dans le respect de la saisonnalité, les agneaux sont disponibles uniquement de novembre à juin.

La viande d’agneau basque

Carré de côtes d'agneau de lait des Pyrénées

Cette viande est légère, tendre, fondante, au goût d’agneau peu prononcé.
De part son régime alimentaire, cette viande d’agneau est peu calorique.


l'agneau du Pays de Galles

L’agneau de lait du Pays de Galles

Le terroir

Au Pays de Galles, le climat est doux et humide, les précipitations sont importantes et la topographie présente des altitudes assez élevées. 80% des terres sont destinées à l’agriculture et la majorité sont des pâturages permanents réservés aux ovins. Ces pâturages ne manquent pas d’herbe naturelle et abondante toute l’année. Cette dernière est riche, robuste et toujours verte, grâce à la bruyère et aux plantes sauvages aromatiques qui donnent cette saveur unique à l’agneau. Les agneaux IGP gallois sont élevés en plein air. Il s’agit d’un élevage extensif, les troupeaux paissent librement dans les pâturages naturels.

Les éleveurs

Les exploitations sont principalement familiales et de petite taille. Génération après génération, les éleveurs ont amélioré les techniques traditionnelles d’élevage. Une gestion spécifique, optimisée des pâturages, basée sur l’expérience, permet de tirer le meilleur parti de l’environnement naturel. Leur immense savoir-faire et leur passion ont permis de défendre des normes de qualité de production élevées. Leurs méthodes respectueuses de l’environnement préservent cette richesse naturelle pour maintenir la réputation de l’agneau gallois. L’agneau fait intégralement partie de la tradition galloise.

Les conditions d’élevage : Agneau IGP Pays de Galle depuis 2003

Welsh Lamb IGP

Le cheptel gallois provient de la race Welsh Mountain qui lui a donné des gènes de robustesse qui lui permettent de vivre en plein air.
Les agneaux sont élevés sous la mère. Ils sont nourris au lait maternel et complètent leur alimentation par de l’herbe et des bruyères issues des pâturages. Ils sont âgés de moins d’un an.

La viande d’agneau gallois

Côte d'agneau à la menthe

La viande d’agneau gallois offre un produit naturel, tendre et juteux doté d’un goût affirmé.


A savoir : l’IGP qui réglemente et contrôle la production

L’IGP — Indication Géographique Protégée — assure la traçabilité intégrale de la viande. L’animal doit être né, élevé et abattu dans la zone géographique identifiée. Cette condition permet d’éviter le transport et le stress qu’il induit chez l’animal. 
Elle garantit une qualité, une origine et des caractéristiques spécifiques. Elle a pour but de protéger la réputation des produits alimentaires d’origine régionale et surtout de communiquer aux consommateurs des messages clairs sur l’origine des produits. Elle garantit que toutes les exigences ont été contrôlées. Ces exigences portent sur tous les critères influant sur la qualité gustative de la viande tels que les conditions d’élevage (densité, terroir), l’alimentation des animaux, le temps d’élevage ou leur poids… 
Ces critères sont contrôlés par un organisme indépendant.

  • Des agneaux élevés traditionnellement dans des zones naturellement propices à leur bon développement.
  • Des exploitations à taille humaine.
  • Des agneaux élevés sous la mère.
  • Des agneaux nourris au lait de la mère avec un complément de luzerne ou de fourrage pour l’agneau du Bourbonnais et à l’herbe uniquement pour l’agneau gallois qui vit en plein air.
  • Des animaux nés, élevés et abattus dans la zone géographique déterminée. 

Laissez un commentaire